Informations

Vous avez renseigné l'adresse d'un site internet Kleresca® qui n'est pas celui de votre pays d'origine. Veuillez noter que les informations disponibles sur ce site peuvent ne pas être applicables pour votre pays.

Qu'advient-il lorsque l'acné devient la réalité d'une vie d'adulte ?

Un sentiment d'impuissance, des problèmes d'image de soi, de confiance en soi, d'identité et une anxiété sociale surviennent lorsque cette affection cutanée entraîne un stress émotionnel. 

« Lorsque j'étais adolescente, tous mes amis me disaient que j'avais une peau parfaite, mais lorsque j'ai eu 24 ans, mon acné a commencé à apparaître… Au début il n'y avait qu'un truc rouge ici et là et ça a progressivement empiré - c'était terrible pour mon équilibre mental » dit Maria, une jeune professionnelle de 29 ans diagnostiquée avec une acné kystique.

L'acné est un problème cutané fréquent qui affecte la majorité des adolescents. Mais lorsqu'elle apparaît à la vingtaine, elle peut affecter la confiance en soi, ajouter des freins importants aux relations sociales, ou même impacter le développement professionnel d'une personne de multiples façons. 

Le manque de confiance ou la peur d'être perçu(e) comme étant plus jeune que vous ne l'êtes constituent de véritables épreuves lorsque vous démarrez tout juste votre carrière . Maria se souvient que : 

« Se rendre à une entrevue pour un travail, ou aller travailler était si gênant – vous vous sentez comme une adolescente confrontée à l'acné, comme si tout le monde regardait votre acné, en parlait, et vous plaignait. Ce n'était pas agréable. »

Kleresca acne treatment

Dans ces situations, le soutien de la famille et des amis est bienvenu lorsqu'on est confronté à l'acné, même à l'âge adulte. S'ouvrir et discuter de la façon dont cette affection cutanée affecte la vie quotidienne peut avoir un effet positif sur le bien-être émotionnel de la personne . Maria reconnaît que : 

« … les amis et la famille me soutenaient beaucoup - minimisant toujours l'importance du problème. Mais je n'étais pas à l'aise avec moi-même, gênée et je me cachais beaucoup. J'aime sortir - mais j'avais toujours cette impression que je devais me dissimuler »

Souvent, se cacher ou détourner l'attention du visage font partie des stratégies qui aident à gérer l'acné dans le cadre des relations sociales. Mais lorsqu'on interagit, ou qu'on a des objectifs amoureux, cette affection cutanée peut déclencher des sentiments de timidité ou de gêne liés aux boutons ou aux cicatrices . Le repli sur soi et les idées fausses sur l'acné peuvent affecter ou diminuer les chances d'entamer une relation amoureuse avec une nouvelle personne. 

Interrogée sur sa vie amoureuse, Maria nous dit :

 « Mon dermatologue m'a diagnostiqué une acné kystique. Et je pense que c'est la pire car elle est douloureuse. Vous avez ces énormes choses sur le visage, sous la peau, qui non seulement ne sont pas belles, mais font aussi très mal. Je ne laisserais personne toucher mon visage. Je ne pense pas qu'il est possible de rencontrer un nouveau partenaire pendant cette période. Vous n'avez pas l'estime de soi suffisante… »

Comprendre l'acné, et reconnaître ses impacts sur la vie émotionnelle et sociale des jeunes adultes peut aider à améliorer les relations entre les personnes impliquées . Demander le soutien d'un professionnel de la santé pour gérer l'acné présente le potentiel d'alléger les effets psychologiques et émotionnels de cette affection cutanée.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux 

Facebook Icon      Instagram Icon       

Nous utilisons des cookies pour vous proposer un service de qualité.
Poursuivez votre navigation si vous acceptez les cookies, ou bien renseignez-vous sur la manière de les désactiver.